15 avril 2008

Passer le fleuve

Passer le fleuve et laisser derrière toi les bruits de la ville, les commerces, la frénésie des jours.Passer le fleuve... Fleuve rouge charriant la latérite, terre emportée par les pluies diluviennes, terre mêlée à l'eau jusqu'à la mer...Fleuve asséché par les étés arides, bu par la terre assoiffée, ride profonde bordée de ronces et de figuiers...Fleuve gris tumultueux, gros des pluies de printemps, harnaché de ponts de fer ouvragé sur lesquels nous passons... Passer le fleuve.Ticket de tram pour obole, passer le fleuve. Charon... [Lire la suite]
Posté par isyrene à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2008

Ailes

ailes, elle a ouvert mes aileselle a soufflé le vent et il m'a emportéeelle a ouvert le ciel et il m'a aspiréehaut dessus la ville grise, la ville bétonnée, la ville amarrée aileselle a réveillé l'oiseau qui dormait en moil'oiseau de mon enfance, l'oiseau de mes rêves de ciel et de vent, l'oiseauqui pépiait faiblement quand je restais à quai les semelles collées au bitume les semellesplombées ailes elle a dit "volons", et je volehaut dessus la place dallée, hautdessus les arbres encagés haut haut hautparmi mille... [Lire la suite]
Posté par isyrene à 15:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 mars 2008

Sy ny masoandro hanenika ny fo

Sur la route que je suivrail'amour ira à grandes enjambéeset le soleil baignera mon coeur... et la soleil baignera mon coeur !
Posté par isyrene à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2008

Printemps

Ma chair est un oiseau endormima peau est étoiléela musique est drue à chacun de mes pasma bouche a un goût de brasiermes mains s'enflamment, roussesmon coeur crépite                                                       viensle vent se deshabilleet le ciel s'empourprece crépuscule de soie comme un lit de hasardce frisson dans le soir Ma chair est un... [Lire la suite]
Posté par isyrene à 10:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 mars 2008

Pour Lura

Il est des chansons... Avez-vous entendula chanson mélodieuse que chantapar un soirnulle voix harmonieuse d'aucun payset qui berça jusqu'à l'aubel'homme-aux-rêves-d'argentpenché sur le fleuve sans nom ? Flavien Ranaivo, L'ombre et le vent Oui, je l'ai entendue, la chanson mélodieuse, ici et là, et là-bas.J'ai bien-sûr cru qu'elle était de sirène.J'ai aussi cru qu'elle n'était que le vent. Le vent qui souffle et éteint la flamme, le vent qui souffle et rallume les braises.J'ai encore cru qu'elle était souvenir, berceuse... [Lire la suite]
Posté par isyrene à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 janvier 2008

Ce soir

Le ciel, ce soir est une pomme nue   la lune à mon chevet me berce d’insomnie    et la ville, fardée     aux longs bas de bitume,      se balance, doucement, comme un océan saoul. Le ciel, ce soir est une pomme brune   combien de soirs depuis l’autre ciel    combien de matins ployant sous le joug des jours     qui dévêtent toujours la ville aux cernes gris combien de nuits d’insomnie, étales cachant sous le khôl... [Lire la suite]
Posté par isyrene à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2008

La nuit

La nuit a glissé sur la ville. Tout doucement, sans faire de bruit. Elle l’a enveloppée d’un halo doré, moelleux comme un baiser. Elle a allumé les réverbères, les lampadaires, les néons, les enseignes, les vitrines. Elle a lustré les avenues, les boulevards. Elle a mis du velours dans les yeux de ceux qui déambulent entre ses bras immenses, Et elle les a enivrés, simplement enivrés. La nuit a glissé sur la ville Tout doucement, sans faire de bruit. Elle lui a soufflé un air de fête, mezzo... [Lire la suite]
Posté par isyrene à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]