15 mars 2008

ary ny masoandro ho an i rehetra

J'allais sur le port regarder les ferries s'en aller. Illuminés. C'est fou comme c'est beau les ferries qui s'en vont, dans le soir bleu et grec... et je restais au port, ils levaient l'ancre, et c'était moi le quai, le quai de pierre qui ne bougerait pas.Plus tard, j'allais dans les gares, sentir l'odeur des départs vers ailleurs, loin, loin. Voir partir les autres et rester le coeur suspendu sous les halles de verre, ballottant comme une baudruche accrochée à une poutre de fer, bientôt dégonflée...J'allais, "les poings dans mes... [Lire la suite]
Posté par isyrene à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 février 2008

Routes

Emportez-moi...Emportez-moi,emportez-moi ô mes pieds miens-ci,afin de rejoindre cette route,cette route là-bas qu'abritentles feuilles mouvantes et touffues à la fois :il y a longtemps que je n'ai vumon père et ma mère.Flavien Ranaivo, "Retour au bercail", 1962Donc j'ai marché. J'ai marché. Sur cette route, et cette autre, et d'autres encore puisque les routes se suivent et se ressemblent. Bordées de peupliers  - sans doute, de platanes, de marronniers. Asphaltées, pavées, droites ou sinueuses, tortueuses.Aurais-je... [Lire la suite]
Posté par isyrene à 10:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]